Comment travailler sur une plateforme pétrolière

plateforme-petroliere-travail

Les rémunérations d’un travailleur sur une plateforme pétrolière attirent bien de convoitises. En effet, la plateforme de forage propose des métiers sans diplômes qui permettent d’engranger pas mal d’argent. Mais pour travailler dans ce secteur, il faut évidemment résister aux conditions du travail pénibles. Zoom sur ce métier.

Quelles sont les conditions nécessaires pour travailler sur une plateforme pétrolière ?

En premier lieu, celui qui souhaite travailler dans cet environnement doit avoir au moins 18 ans et ne pas avoir le mal de mer. Il doit aussi avoir un sens d’équilibre et être prêt à travailler dur. Le rythme exige une bonne forme : 4 semaines consécutives à raison de 12 heures par jour en moyenne quand il n’y a pas de problème. Quand il y a du boulot, les heures de travail peuvent aller jusqu’à 100 h par semaine. Puis on bénéficiera d’un mois de congé total chez soi. Outre la résistance à l’énorme volume horaire du travail, il faut aussi savoir s’adapter à la vie en communauté et aux bruits des machines. La plateforme étant un lieu de rencontres de gens de diverses nationalités. Et naturellement, on doit aussi être capable d’apprendre les choses rapidement. Le métier nécessite l’expatriation, en Alaska ou sur les plateformes en Afrique, ou à Norvège par exemple. Ce qui signifie qu’on doit passer beaucoup de temps loin de ses proches. Les postes disponibles sont : ingénieur, ouvrier, cuisinier, soudeur, électricien, peintre etc. Les emplois d’entrée de gamme n’exigent pas de diplômes ou de certification mais les personnels encadreurs comme les superviseurs ou les ingénieurs ont besoin d’un niveau d’éducation plus élevé. Le travailleur est naturellement logé, nourri et blanchi. Il aura une petite cabine où il peut dormir et s’allonger. Et quelquefois, il aurait à partager cette cabine avec plusieurs. L’avantage du milieu, c’est qu’il offre une progression de la carrière. Un ouvrier ou agent d’entretien pourrait gravier les échelons et devenir chef de chantier à force de faire preuve de sérieux et de compétence dans son métier. La meilleure façon pour monter les échelons, c’est de bien parler l’anglais et d’acquérir les compétences nécessaires pendant les congés à terre.

Les salaires d’un travailleur sur une plateforme de forage

Notons d’abord qu’en France, il existe des écoles de pétrole comme l’ESPM, mais un BTS technique permet également d’offrir plus de chances d’accéder à ce métier. Car il faut souligner que les candidatures de demandes d’emploi auprès de ces plateformes sont nombreuses. Lors du test d’embauche, le postulant sera soumis à un test de dépistage de drogue. Concernant les salaires et les rémunérations, cela peut dépendre de plateforme. Les manœuvres peuvent toucher 900 dollars à 1000 dollars par semaine. Le salaire moyen des agents d’entretien et des ouvriers environne ainsi 2500 euros net par mois avec les primes et net d’impôt. Quant au chef de chantier, selon ses expériences, il peut toucher jusqu’à 15 000 euros par mois. Mais en général, la rémunération des ingénieurs et les cadres environnent 10 000 dollars par mois. Bref, y a de quoi à faire avec une telle somme pendant les mois de congé !

travailler-plateforme-petroliere

Comment choisir son shampoing ?

choisir-son-shampoing

Les cheveux tiennent un rôle important pour une personne, si l’on ne parle que la beauté et la santé. Pour en prendre en soin, tout débute par un meilleur lavage. A ce titre, bon nombre d’individus utilisent les shampoings. Or, il existe une pléthore de marques et de types en ce qui concerne ce produit. Chaque modèle correspond à une telle caractéristique de cheveux. Mais comment choisir son shampoing ?

Les étapes primordiales pour choisir un shampoing

Pour avoir une chevelure parfaite, brillante et en pleine santé, le shampoing fait partie des éléments essentiels du soin. Il se différencie en fonction du type de cheveux. Il est nécessairement requis d’adopter un shampoing adapté à leur nature pour réaliser un bon lavage. Tout d’abord, il faut déterminer les caractéristiques des cheveux : normaux, gras, secs, sensibles… Les cheveux normaux sont les plus faciles à laver puisqu’ils n’ont pas besoin de traitement particulier. Ils peuvent s’enrober de sébum de manière naturelle. Les cheveux gras brillent facilement sans devoir ajouter de crème coiffante, ni de sérum. Par contre, ils sont secs lorsqu’ils deviennent cassants et rêches au toucher. On dit que les cheveux sont mixtes lorsque les racines sont lumineuses alors que les brins sont secs. Ils sont sensibles lorsqu’ils s’annoncent mâts et parfois rudes à démêler après le lavage.

Quel shampoing pour un tel type de cheveux ?

Si vous possédez des cheveux normaux, il n’y a rien de compliqué pour les entretenir. Des plus, ils fournissent naturellement le sébum pour les protéger. Il suffit juste d’essayer de garder leur équilibre. Dans cette situation, les shampoings aux agents lavants doux (comme l’amande douce), ceux qui renferment une dose minimale de silicone, empli d’extraits de plantes aromatiques sont bien adaptés. Il faut privilégier les produits qui permettent de protéger la chevelure des agressions extérieures telles que la pollution ou le soleil.

Pour des cheveux gras qui sont parfois brillantes, surtout leurs racines, il est préférable de choisir les shampoings nourrissants. Durant les lavages, mieux vaut prendre soin davantage les longueurs ainsi que les pointes. Les produits contenant une forte densité d’agents nettoyants doux (comme ceux à base de citron ou thé vert) sont capables de purifier ce genre de chevelure tout en maintenant en équilibre les glandes sébacées.

Quant aux cheveux secs, quelle que soit la raison du problème, ils requièrent des substances nourrissantes drastiques. Un shampoing riche en nutriments fera l’affaire pour faire revivre les cuirs chevelus, et apporter de la douceur et brillance aux brins. Celui à la formule très hydratante, à base d’huile ou de beurre est la plus appropriée.

Le lavage des cheveux mixtes s’avère un peu difficile puisque leur racine est grasse alors que leurs pointes sont sèches. Il est indispensable de leur fournir un bon équilibre. L’idéal est de choisir un shampoing doté d’agents nettoyants doux contenant des silicones ou des polymères pour nettoyer les racines, sans exciter les glandes sébacées ni de déshydrater les longueurs.

Mais les cheveux colorés ont également besoin d’un traitement particulier étant donné qu’ils sont plus exposés aux agressions des produits chimiques. Ils peuvent se dessécher au fil du temps. A ce titre, le meilleur choix est de favoriser les shampoings soin pouvant refermer les écailles et de protéger les fibres capillaires. De ce pas, ils peuvent conserver la couleur et refléter parfaitement la lumière.

savoir-choisir-son-shampoing

L’hypnose : découverte de cette pratique

L’hypnose ou état modifié de conscience est une technique qui s’emploie depuis des siècles dans le domaine de la guérison. Mais au fil du temps, elle est aussi utilisée par les magiciens. Aujourd’hui on peut même parler d’hypnose dans le monde du marketing.

Hypnose : histoire

La pratique de l’hypnose se faisait à partir du 18ème siècle avec la théorie du magnétisme animal d’Anton Mesmer. Hypnose et magnétisme étaient carrément synonymes à l’époque. Les recherches de ce docteur Allemand ont abouti sur cette technique considérée comme magique qui a abouti à une utilisation thérapeutique. Les fameux mots « dormez, je le veux » apparaissaient par la suite. Le prêtre portugais, l’Abbé Faria prononçait cette phrase en regardant fixement des patients dans les yeux dans le but de les guérir. Cependant, en 1972 des chercheurs ont découvert que l’hypnose existait déjà il y a 3000 ans en Egypte et en Grèce. Elle fut utilisée pour soigner, prédire l’avenir ou pour améliorer la clairvoyance.

Continue reading

Betsoft et sa machine à sous Under the sea

Under-the-sea-betsoft-slot-lassie-lefilm.com

La machine à sous Under the sea

La machine à sous Under the sea de l’éditeur Betsoft est une video slot. En plein fond marin aux eaux couleur turquoise, et entouré de coraux, étoiles de mer, poissons clowns, anémones et autres plantes aquatiques ; le joueur fera la rencontre d’une sirène et de galions remplis de trésors égarés.

Les 5 rouleaux de la machine sont plongés ce décor, où tout l’écosystème marin se met en vie au rythme des vagues. Bien qu’aux airs de dessins animés, le graphisme fait preuve d’une précision époustouflante.

Des poissons aux sourires malicieux, un requin, des coquillages à perles, une sirène, des coffres aux trésors enfouis dans le sable et des épaves de caravelles accompagneront le joueur tout au long de ses parties.Under-the-sea-betsoft-lassie-lefilm.com

Les options de jeu d’Under the sea

L’éditeur n’a pas choisi de nombreuses fonctionnalités mais les 3 options de jeu offertes permettront de vivre une partie généreuse.

Des Wilds, sous formes de coquillages à perles, pourront se substituer à n’importe quel symbole, sauf les scatters, qui peuvent accentuer les probabilités de gains. Sur une ligne de paiement, cumuler jusqu’à 3 Wilds récompensera le joueur d’un multiplicateur de gains X 8 !

Quand 3, 4 ou 5 scatters sont dévoilés, des épaves de vaisseaux dans ce cas, 8, 12 ou 15 free spins aux gains doublés sont attribués au joueur.

En combinant 3 coffres aux trésors, un jeu bonus est activé : le joueur sélectionne un coffre gagnant qui s’ouvrira sur une récompense.