Mon avis sur le film : Le bon Gros Géant

Le-Bon-Gros-Geant-avis-film

Ce film aventure fantastique signé de la patte du roi de divertissement, Steven Spielberg, est une adaptation du conte enfantin de l’écrivain gallois Roald Dahl (1982). Sorti en salles le 20 juillet 2016, Le bon gros géant interprété par Dany Boon, Mark Rylance, Ruby Barnhill retrace l’amitié entre une jeune héroïne orpheline et un bon papy géant de 7 mètres.

Résumé du film Le bon gros géant

Le début du conte féérique commence avec une fillette de 10 ans, Sophie (interprétée par Ruby Barnhill) qui vit dans un orphelinat en Grande Bretagne. N’arrivant pas à trouver le sommeil, elle sort sur le balcon et surprend le bon gros géant. Ce dernier l’enlève pour l’amener dans sa grotte au royaume des géants de peur qu’elle en parle. Le bon gros géant (BGG), châsse, collectionne et distribue des rêves. D’abord se sentant hostile vis-à-vis du géant, elle éprouve petit à petit de sympathie pour ce colosse gentil et tout à fait adorable. Il lui apprend les secrets des rêves et la magie. Les autres géants dans le pays, deux fois plus grands que le BGG sont des mangeurs d’hommes. Ainsi la présence de la petite fille sur le pays lui fait encourir la menace des autres géants buveurs de sang humain de la tribu. Pour se protéger contre eux, ils décident de recourir à la Reine d’Angleterre pour qu’elle arrête les brutes qui dévorent les enfants. Ils vont alors monter un plan pour se débarrasser des méchants colosses une fois pour toutes.

Bon-gros-geant-film-avis

Critique du film Le bon gros géant

Ce film co-produit par Walt Disney Pictures a suscité des opinions divergentes. La presse française comme le Nouvel Observateur va jusqu’à employer le mot « nullité » pour cette production. Certes, dans le film le bon gros géant, le scénario réalisé par la plume de Melissa Mathison paraît peu développé mais la réalisation est dans l’ensemble impeccable. L’adaptation du roman doit subir quelques modifications, cependant il reste fidèle à l’esprit qui bouquin. Un brin d’humour, de bons sentiments et l’amitié sont au rendez-vous. Même si le film s’adresse plutôt au jeune public, petit comme grand peuvent trouver un divertissement dans l’univers coloré et rempli d’émotions du BGG. Côté technique, l’apport du 3D apporte un petit plus même s’il y a quelques images pas très abouties quand Sophie se perche entre les mains du BGG. Par ailleurs, quelques instants plus intéressants du film sont bien réalisés mais sont assez courts. On se souvient par exemple de la phase du film où le bon gros géant veut envoyer Sophie à l’orphelinat. Elle arrive facilement à le persuader de la laisser rester avec lui. Cette scène est trop rapide. On aimerait aussi avoir plus de créativité dans le pays de Géants. Outre l’arbre à rêves et la maison du Bon gros géant et le laboratoire, on ne voit que très peu du pays dans le film. Bref, les petites lacunes du scénario, et le manque de suspense jusqu’à la fin sont compensés par la prestation avec brio de Mark Rylance.

Et si vous aimez les histoires de Hobbit, le Seigneur des Anneaux pourrait vous plaire. Rendez vous sur http://www.thegeektrench.com pour plus d’infos.